Chapitre 2. Qu'est-ce ce que Linux ?

Table des matières
1. Un noyau
2. Une distribution GNU/Linux
3. Un peu d'histoire

Tableau 2-1. Evolution de cet article

DateAjout(s) / Modification(s)
19 avril 2003Version initiale.
27 octobre 2003Relecture.

ImportantA propos de cette page
 

Article issu du site http://www.via.ecp.fr/~alexis/formation-linux/

1. Un noyau

Linux désigne au sens strict un noyau de système d'exploitation.

Figure 2-1. Logo Linux

Le noyau est la couche la plus basse d'un système d'exploitation. C'est le noyau qui gère la mémoire, l'accès aux périphériques (disque dur, carte son, carte réseau...), la circulation des données sur les bus, les droits d'accès, les multiples processus qui correspondent aux multiples tâches que l'ordinateur doit exécuter en même temps, etc...

Par contre, le noyau ne gère pas vos courriels, l'affichage des pages Web, ou encore le traitement du texte. Ce sont des programmes ou applications qui s'en chargent. Ces programmes viennent se greffer sur le noyau, et ils doivent être adaptés à celui-ci.

Ce noyau de système d'exploitation a l'originalité d'être multi-utilisateurs et multi-tâches et de fonctionner sur de nombreuses plates-formes (Intel, Apple, Sparc, etc...). Il est conforme à la norme POSIX et est distribué sous Licence GPL. Il a la réputation d'être fiable, stable et sécurisé. Son appartenance au monde du libre garantit une correction rapide des failles ou erreurs qui pourraient être découvertes.

2. Une distribution GNU/Linux

Comme nous venons de le voir, GNU/Linux ne se suffit pas à lui-même. Avec un simple noyau, on ne peut rien faire ! Le noyau GNU/Linux vient donc à l'intérieur de distributions.

Une distribution GNU/Linux, c'est un ensemble cohérent de plusieurs choses :

Le noyau GNU/Linux ne se suffit donc pas à lui même, mais on fait souvent un abus de langage en désignant par le terme GNU/Linux ce qui est en fait une distribution GNU/Linux.

Il existe de nombreuses distributions Linux, comme par exemple RedHat, Mandrake, SuSE, ou Debian (celle que je vous propose d'installer).

La plupart des distributions sont gratuites, car constituées exclusivement de logiciels libres ou de programmes propriétaires gratuits. On peut donc télécharger les cédéroms librement sur Internet. On peut également acheter des boîtes contenant les cédéroms dans le commerce.Les prix vont d'une dizaine d'euros pour couvrir les frais de presse des cédéroms à plusieurs dizaines d'euros quand il y a une documentation abondante et un support technique pendant une certaine durée.

3. Un peu d'histoire

Linux naît en 1991 dans la chambre d'un étudiant finlandais, Linus Torvalds. Il développe un noyau en s'inspirant de la philosophie Unix. Son but initial est de s'amuser et d'apprendre les instructions Intel 386. Quand son noyau commence à marcher, il le met en libre téléchargement sur Internet en demandant aux gens de l'essayer et de lui dire ce qui ne marche pas chez eux.

De nombreuses personnes se montrent intéressées et l'aident à développer son noyau. Dès la version 0.12, il choisit de mettre GNU/Linux sous licence GPL. Quelques années plus tard, d'autres bénévoles commencent à créer des distributions basées sur GNU/Linux.

Aujourd'hui, le succès de Linux s'explique par la qualité technique du noyau, mais aussi par la présence de nombreuses distributions Linux qui facilitent l'installation du système et des programmes. Il s'explique surtout par son appartenance au monde du libre qui lui apporte une grande rapidité et qualité de développement. Le nombre d'utilisateurs de Linux est aujourd'hui estimé à plusieurs millions !

Si vous voulez en savoir plus sur l'histoire de Linux et de son père fondateur, Linus Torvalds, je vous conseille le livre qu'il a écrit intitulé Just for fun - History of an accidental revolution , disponible en Français : Il était une fois Linux - l'extraordinaire histoire d'une révolution accidentelle (éditions OEM).